L'eau, sa mémoire et nous

Début juin 2015 je me suis sentie poussée à intensifier le travail avec l'eau que je fais déjà depuis des années, dans ma vie quotidienne et aussi dans des cérémonies. Je me sens poussée à encourager les gens autour de moi à faire pareil et de partager cela dans leur entourage. Système boule de neige ! C'est la raison pour laquelle j'écris aujourd'hui ces lignes. C'est rare que je lance un tel appel, mais apparemment c'est le moment.

L'eau est l'élément le plus présent sur notre planète bleue, la Terre. Elle est la base de la vie et elle demande qu'on s'occupe enfin plus de sa santé/pureté. La force de nos pensées peut et devrait être utilisée pour améliorer toute eau sur la planète. Une grande partie de l'eau est polluée. Nous sommes tous concernés et nous avons un besoin vital de nous sentir responsables. Depuis des années on parle beaucoup d'une crise pétrolière possible et de ses conséquences. Nous devrions plutôt parler d'une crise d'eau probable, de ses conséquences et puis agir. L'eau est tout simplement la base de la vie ! Et le pétrole ????????????

Grâce aux recherches des gens inspirés on sait depuis des dizaines d'années que l'eau a une mémoire, qu'elle véhicule des informations et qu'elle change sa structure ou qu'elle se déstructure selon l'information qu'elle reçoit.

Nous sommes tous connectés – entre autre par l'eau et par les informations qu'elle véhicule. Il vaut mieux que ça soient des informations inspirantes, encourageantes, pleines d'amour et de compassion au lieu des informations de jugement, de peur, d'angoisses, de doute, de jalousie, de colère, de critique , de méfiance, de disputes, culpabilité etc., etc.

Quand nous nous disputons, quand nous utilisons des mots et des pensées de colère, l'eau dans notre corps et aussi l'eau qui se trouve à côté ou autour de nous, capte cette information, change sa structure ou même se déstructure et on se sent mal, physiquement et émotionnellement. En plus, l'eau véhicule cette information ailleurs et diffuse ces vibrations. Dans les situations harmonieuses, quand on utilise des mots et des pensées d'amour, de confiance, de compassion, de bénédiction*, d'admiration, d'appréciation, de joie …................L'eau se structure – « tout est dans l'ordre » - et on se sent bien dans son corps, on est heureux et aussi ces informations sont véhiculés ailleurs et leurs vibrations se diffusent. Chaque chose que je pense, dis et fais a une influence sur le grand tout.

Si nous souhaitons que quelque chose change dans notre vie et sur notre planète, nous avons besoin d'agir en changeant tout d'abord des choses en nous. Commençons avec ce grand pouvoir que nous avons à l'intérieur de nous : nos pensées et nos émotions, qui sont des vibrations et qui engendrent nos mots et nos actes. Nos pensées sont des graines, nos émotions l'arrosage et la nourriture.

Au début, un peu d'autodiscipline est demandée : il est indispensable de se traquer par rapport aux pensées négatives/destructrices et de les transformer ou neutraliser par le pardon ou la bénédiction, par exemple. Automatiquement nos émotions vont changer. La récapitulation est une technique formidable pour faire la paix avec le passé, qui détermine nos réactions au moment présent.

Le pardon et la bénédiction sont deux piliers importants dans cette démarche. Cela demande entre autre un lâcher prise de notre ego et de notre besoin de vouloir avoir raison. Pas toujours facile, mais faisable et les résultats vont encourager à continuer sur cette voie.

Expérimentez :D’arrêter de juger (vous-même, les autres, les situations), faites simplement des constatations, sans vous laissez prendre par des émotions.

De plutôt voire ce qui va bien au lieu de voir ce qui ne va pas, et le dire – surtout aux enfants.

De pardonner, au lieu de se mettre en colère.

Page 2 l'eau

De bénir les situations difficiles

De bénir les gens, institutions ou autre.... avec lesquels on a des problèmes.

De bénir l'endroit de votre corps qui fait mal, au lieu de vous plaindre. Remerciez votre corps qu'il vous donne un signe que vous avez quelque chose à changer.

Cela veut dire : voir les choses que les autres voient, mais les voir différemment. Nos pensées vont changer, nos émotions aussi – l'eau de notre corps reçoit ainsi des informations différentes et change sa structure.

Quelques propositions pour la vie quotidienne :

Remerciez, honorez et bénissez l'eau

        • de votre corps

        • que vous buvez – faites un teste avec l'eau du robinet : remplissez 2 verres et mettez les loin l'un de l'autre. Maintenant remerciez l'eau dans un de ces verres. Dites que vous l'aimez, que vous avez besoin d'elle. Bénissez la. Puis comparez le goût de ces deux eaux différentes.

        • avec laquelle vous cuisinez

        • avec laquelle vous vous lavez, douchez, brossez les dents, etc.

        • avec laquelle vous arrosez vos plantes

        • que vous donnez à vos animaux

        • dans les nappes phréatiques

        • dans les lacs, les rivières

        • toute eau qui croise votre chemin

Commencez chez vous, dans votre entourage, puis élargissez votre champ d'action selon votre ressenti. C'est là notre vrai force de création . C'est la vraie magie vécue, sans formule secrète nécessaire. C'est ça « faire descendre le ciel sur terre »  De toute façon, nous créons toujours, si nous en sommes conscients ou pas. Le défi dans l'incarnation est : devenir responsable et de créer consciemment le monde que nous souhaitons. Il n'y a rien qui nous « tombe dessus ». Nous avons demandé/commandé (inconsciemment ou consciemment) tous ce que nous vivons aujourd'hui. La bonne nouvelle : en conscience nous pouvons changer les choses en toute sérénité et en toute confiance. Aucun besoin de lutter contre quoi que ce soit.

Toute création est conscience rendue visible. Les Laïkas (peuple chaman de Pérou) disent : « Si tu veux des rivières claires, si tu veux la paix – deviens l'eau claire, deviens la paix ». Leur enseignement a comme but de faire comprendre que nous sommes tous gardiens de la terre et que nous avons besoin d'accepter et de vivre ce rôle. Pour nous, pour nos enfants, pour les générations à venir, pour Gaia, pour l'univers. Par gratitude envers la vie, envers la source de toute création, de pouvoir faire des expériences illimitées dans la matière.

écrit le 24 juin 2015, jour de la St. Jean


Cet Amour est un état d'être et ne pas une émotion. Il est en très vieux grec "amoros", absence de mort. C'est le véritable "amour divin", qui souhaite l'immortalité de toutes ses créatures. Je peux ne pas aimer quelqu'un et avoir des pensées "d'amoros" pour lui. Je peux penser à lui faire ce que j'aimerais qu'il pense à me faire. Je peux aussi ne pas penser à lui faire ce que j'aimerais qu'il ne pense pas à me faire.


Page 3, l'eau

La bénédiction (du latin benedictio de bene dicere, bénir), est l'action de bénir par la parole et/ou le geste. La signification du mot, « le fait de dire du bien » indique déjà les deux sens qui lui sont habituellement connus :

synonyme de louange

synonyme d'un bienfait accordé



La bénédiction: bénir tout le monde, tout ce qui représente ce que je désir et chaque situation, même si elle ne me plaît pas. La gratitude. Le pardon.


Bénir veut dire reconnaître ou donner de l'importance à une qualité, une caractéristique ou un état positif dans l'intention de l'accroître, de le faire durer ou de le faire naître. Le fait de bénir change le taux vibratoire. Une situation négative peut changer en la bénissant ou en bénissant les gens concernés.

Bénir est un moyen efficace de changer votre vie ou d'obtenir ce que vous souhaitez avoir pour trois raisons:

la concentration de l'esprit sur tout ce qui est positif réveille la force positive et créatrice du « pouvoir », de la force personnelle.

Cela transporte mon énergie vers l'extérieur, permettant au « pouvoir » de s'exprimer à travers moi

quand je bénis d'autres personnes au lieu de le faire pour moi-même, je contourne les peurs subconscientes concernant ce que je veux pour moi-même. Très souvent on pense inconsciemment qu'on « ne mérite pas » En bénissant l'autre, des situations, la vie, la journée etc. je me bénit aussi - automatiquement .


Le fait de bénir aide les autres et moi-même


comment bénir:

par l'admiration – c'est le fait de faire des compliments ou de louer le bien que je remarque, par exemple: « Quel beau coucher de soleil, quelle belle cascade, belle pluie etc.


par l'affirmation – c'est le fait d'exprimer verbalement ce que je bénis pour que le bien augmente ou perdure, par exemple: « Je bénis la beauté de cet arbre, que la santé de ton corps soit bénit, que cette pluie fertilise la terre..... »


par l'appréciation – c'est le fait d'exprimer sa gratitude concernant l'arrivée ou l'existence de quelque chose de bien, par exemple: «  merci l'univers(dieu.....) de m'avoir aidé. Merci la pluie d'avoir nourrit la terre; merci à l'eau de me guérir, ...... »


par l'anticipation – c'est le fait de bénir l'avenir, par exemple: »merci pour de plus en plus de l'eau claire et pure sur la terre. Que l'eau se souvienne partout de son état de l'eau de source............. »


Afin de profiter pleinement des effets de mes bénédictions, j'arrête ou réduit: de médire, de juger, de critiquer, d'être jaloux, d'avoir peur, de mentir (aussi à moi-même), de m’inquiéter etc. Tout cela est le contraire de la bénédiction, c'est à dire de l'amour inconditionnel.



Sigrid-Sophie Kahnis,  Parapsychologue dipl., Chamanisme,
 Chemin de Mournac, 11190 Antugnac, 04 68 74 34 77
skahnis@neuf.fr www.libredeguerir.com

© 2017 , Sigrid-Sophie KAHNIS - 04 68 74 34 77. Tous droits réservés
mémoire de l'eau